Mode, art, architecture, design : la créativité n’a pas de frontières.

Negozio-904-10

Nego1

Nego3

Nego5

Nego4

Officine904 est la rencontre entre deux mondes : l’architecture et la mode. Une créativité orientée par le passé, interprétant des formes communes souvent non valorisées.

En unissant leurs passions, Paolo Porcu Rodriguez et Silvia Pavanello ont donné naissance à un studio de création tourné vers le design d’intérieur et la mode. ‘The Place’ donnant une âme à ce projet évolutif est une ancienne usine faite de briques rouges trônant au milieu de la campagne en Toscane. Espace pur et essentiel à leurs créations dont ils se servent aussi régulièrement pour des événements comme pour la présentation de leurs nouvelles idées.

En 2010, Officine904 a ouvert son premier magasin à Pienza, une petite ville se trouvant dans la province de Sienne et très appréciée de la clientèle étrangère.

Pas même un an plus tard, c’est l’ouverture d’un second magasin dans le sillage de la première boutique. Officine904 s’implante à Venise avec Omar Pavanello. Un bel exemple de qualité italienne pour des produits uniques.

 

Officine904 San Polo 2671, Venezia (tra S.Maria dei Frari e Campo San Polo) www.officine904.it

cn_image
à noter : la moquette couleur gazon retrouvée chez Saint Maclou et Leroy Merlin pour un effet jardin.

 

gazon

 

 

Glasstress : le verre dans tous ses états

EXPO5

Glasstress : White Light / White Heat, l’exposition organisée par Adriano Berengo et James Putnam dans le cadre de la Biennale de Venise, est ouverte au public depuis le 1er Juin et jusqu’au 24 Novembre 2013.

Le succès de Glasstress a commencé avec la Biennale en 2009 et réuni plus de 200 artistes. L’exposition se déroule dans trois endroits de la ville : le Palazzo Cavalli – Franchetti /Istituto Veneto di Scienze Lettere ed Arti (Campo S. Stefano), le Berengo Centre for Contemporary Art and Glass (Murano) et la Scuola Grande Confraternita di San Teodoro (San Marco).

EXPO1

Des artistes de renommée internationale, des architectes, des designers qui expriment pensées et idées à travers l’utilisation des propriétés intrinsèques du verre. Au sens commun, le verre est un matériau ou un alliage dur, fragile car cassant et transparent à la lumière visible. Il provient de la force créatrice et destructrice du feu qui transforme les éléments chimiques de base en une substance malléable puis solide. En découle une variété illimitée de surfaces, couleurs, transparences et reflets qui intriguent les artistes et contribue de manière significative à la création d’œuvres uniques. Les œuvres sont la preuve positive des possibilités créatives illimitées inhérentes à ce médium.

EXPO2

EXPO3

Les artistes en 2013

AES+F, Alice Anderson, Polly Apfelbaum, Ron Arad, Ayman Baalbaki, Miroslaw Balka, Rina Banerjee, Fiona Banner, Pieke Bergmans, Boudicca, Pedro Cabrita Reis, Loris Cecchini, Hussein Chalayan, Mat Chivers, Oliver Clegg, Mat Collishaw, Tracey Emin, Jan Fabre, Paul Fryer, Francesco Gennari, Recycle Group, Cai Guo-Qiang, Dmitri Gutov, Mona Hatoum, Stuart Haygarth, Charlotte Hodes, Shirazeh Houshiary, Shih Chieh Huang, John Isaacs, Michael Joo, Ilya&Emilia Kabakov, Kiki&Joost, Marta Klonowska, Joseph Kosuth, Tomas Libertiny, Hew Locke, Delphine Lucielle, Alastair Mackie, Jason Martin, Kris Martin, Oksana Mas, Whitney McVeigh, Aldo Mondino, Lucy Orta, Tony Oursler, Zak Ové, Mimmo Paladino, Cornelia Parker, Javier Pérez, Jaume Plensa, Karim Rashid, Ursula von Rydingsvard, Thomas Schutte, Joyce Scott, Conrad Shawcross, Sudarshan Shetty, Meekyoung Shin, Helen Storey, Tim Noble &Sue Webster, Zak Timan, Gavin Turk, Koen Vanmechelen, Anneliese Varaldiev, Joana Vasconcelos, Zhan Wang.

EXPO4

Special Project : Ron Arad commissionné par Steinmetz Diamonds a créé spécifiquement pour Glasstress le projet ‘Last Train’.

Inspiré par un homme gravant un message sur la vitre d’un train avec une bague en diamant, Ron Arad a invité plusieurs amis artistes à faire de même. Il a conçu une bague de diamant sur une main prototype puis a établi le lien avec une application iPad de manière à former un outil de dessin. Une série de 12 gravures numériques constituent le projet ‘Last Train’.

Pour en apprendre + sur le projet: http://www.steinmetzdiamonds.com/last-train/Site de l’exposition: www.glasstress.org

expo7

Ceci n’est pas un melon

MELONTOUTROND

(Crédit photo : gloriabracken)

Que je vous apprenne que le melon est une plante originaire d’Afrique intertropicale ou d’Asie, appartenant à la famille des Cucurbitacées et très répandue dans certains potagers pour son fruit comestible… ceci tout le monde s’en fiche !

Que j’ajoute que le melon était connu des Grecs et des Romains, que selon les croyances musulmanes le melon est le fruit préféré d’Allah, que les grecs parlaient du melon comme d’une « pomme cuite au soleil » et qu’ au Japon, il est considéré comme une offrande princière, ça tout le monde s’en fiche aussi ! Enfin, que je vous dise que le melon, en plus d’être délicieux et désaltérant, est une excellente source de vitamines comme la pro-vitamine A, d’oligo-éléments et fibres, j’entends déjà les plaintes et les râlements s’élever : « t’arrête de nous mettre la tête comme une citrouille ! ». « Et bien tant pis les gars, c’est pas que je veuille prendre le melon mais si vous souhaitez rester courge c’est votre problème ! »

Trêve d’idiotisme gastronomique, vous l’avez compris, j’ai choisi de consacrer cet article à ce fruit que j’aime profondément l’été. Un melon qui se décline de manère aussi irrésistible côté déco et mode : entre kitch et raffinement, le melon fait sa star !

//Ma sélection

01A9010F04834764-photo-ouverture-chapeau


Mug et sucrier ‘Chapeau Melon’ noir www.fleux.com

660


Suspension ‘Chapeau Melon’, Jeeves

Suspension ludique résultant du détournement d’un chapeau melon en feutre noir, avec intérieur revêtu d’un thermoplastique (ABS) laqué or.

Ensemble suspendu à un fin câble électrique en laiton enveloppé de soie noire.

Hauteur de cable (125 cm), fonctionne avec une lampe fluorescente de 40 watts maximum, modèle également proposé en version chapeau haut-de-forme avec intérieur argenté. (219,00 € TTC)

www.fleux.com

Applique-Innermost-JEEVES-Applique-Noir-Or-9457-291


Appliques ‘Chapeau Melon’, Jeeves

Après les suspensions et les lampes à poser de la collection ‘Chapeau Melon’, voici l’applique!

Ampoule (fournie) 1 x 28W max G9, extérieur noir et intérieur or

Matière : Aluminium anodisé – Feutre de laine (215,00 € TTC) www.fleux.com

patare-chapeau-melon


Patère Chapeau Melon

dimensions 17 x 12 cm (10.00 euros chaque) http://www.boutiquelesfleurs.com

chapeau-melon-sonia-rykiel


Chapeaux melon, Sonia Rykiel

Chapeaux melon en feutre (550 €) www.soniarykiel.com

 Petit + Le smoothie a été réalisé avec un quart de melon, un yaourt nature, un peu de lait et d’eau, des glaçons, du sirop d’érable. Le tout mixé au blender !

P’tit Bleu et fruits font bon ménage mais que dire du p’tit jaune ?

1

3

4

2

5

Le p’tit jaune c’est la célèbre boisson inventée par Paul Ricard qui séduit éternellement l’été… Le pastis, pour ceux qui ne le savaient pas déjà, c’est une boisson qui à l’origine veut dire mélange. Le pastis diffère souvent au niveau du nom et de la couleur de part sa composition mais on retrouve toujours une base d’ingrédients tels que l’anis étoilé, l’anis vert, du fenouil et autres plantes de réglisse.

L’anis étoilé ou la badiane chinoise, les hommes la connaissent depuis l’antiquité pour ses propriétés curatives mais il faut attendre 1792 pour voir apparaître la célèbre boisson alcoolisée à base d’anis, l’absinthe. Très à la mode dans les milieux modestes et/ou artistiques, elle provoquait des dégâts en raison d’un produit neurotoxique contenu, le méthanol. Toulouse-Lautrec, Degas, Baudelaire ou Van Gogh étaient de grands passionnés de « la fée verte » qu’on sucrait pour la rendre moins amère. Commercialisée pour la première fois par Henri-Louis Pernod en 1805, celle-ci sera interdite à partir de 1915 pour des raisons de santé publique.

Paul Ricard, étudiant aux Beaux-Arts, a 23 ans lorsqu’il crée la fameuse recette du pastis de Marseille. Pendant plus d’un an, il expérimente de nombreuses formules. Son objectif : la recherche de la saveur parfaite, capable de restituer la pureté de l’anis. En 1932, la recette originale du pastis Ricard est née ! Paul Ricard lui donne son nom : « Ricard, le vrai Pastis de Marseille » . La qualité et la fraîcheur de son apéritif sont le fruit d’un savant mélange d’anis, de réglisse et de plantes aromatiques choisis avec un soin tout particulier. La recette originale secrètement gardée est à l’origine de la légende de cet apéritif unique. – See more at: http://www.ricard.com/paul-ricard#sthash.BvZBIjZE.dpuf
Paul Ricard, étudiant aux Beaux-Arts, a 23 ans lorsqu’il crée la fameuse recette du pastis de Marseille. Pendant plus d’un an, il expérimente de nombreuses formules. Son objectif : la recherche de la saveur parfaite, capable de restituer la pureté de l’anis. En 1932, la recette originale du pastis Ricard est née ! Paul Ricard lui donne son nom : « Ricard, le vrai Pastis de Marseille » . La qualité et la fraîcheur de son apéritif sont le fruit d’un savant mélange d’anis, de réglisse et de plantes aromatiques choisis avec un soin tout particulier. La recette originale secrètement gardée est à l’origine de la légende de cet apéritif unique. – See more at: http://www.ricard.com/paul-ricard#sthash.BvZBIjZE.dpuf

Paul Ricard, étudiant aux Beaux-Arts, a 23 ans lorsqu’il crée la fameuse recette du pastis de Marseille. Pendant plus d’un an, il expérimente de nombreuses formules pour restituer la pureté de l’anis. En 1932, la recette originale du pastis Ricard est née ! Paul Ricard lui donne son nom : « Ricard, le vrai Pastis de Marseille », fruit du mélange d’anis, de réglisse et de plantes aromatiques. La recette originale secrètement gardée est à l’origine de la légende de cet apéritif associé à la Provence qui met un peu Pernod sur la touche.

Pour promouvoir sa marque, Paul Ricard imagine la bouteille, réalise l’étiquette, les premières affiches publicitaires et va faire du porte à porte dans les bars de Marseille pour le vendre. Il invente le mix marketing en conjugant publicité, mécénat, animations commerciales etc. Il développe une importante force de vente en faisant connaître son produit, son mode d’élaboration, en informant sur les ingrédients, en entretenant un contact permanent avec les bars, les restaurants ou encore en étant présent dans les manifestations locales ou nationales.

Par la suite, le régime de Vichy interdit les boissons alcoolisées de plus de 16° donc la production sera stoppée pendant une partie de la seconde guerre mondiale. Paul Ricard et Pernod s’associent pour créer le « Pastis 51 » en 1954 qui viendra remplacer le « Pernod 51 » qui oppose depuis lors deux clans, les buveurs de Pastis 51 ou les buveurs de Ricard. La même année, une loi interdit les campagnes publicitaires sur des produits anisés. Des produits dérivés sont donc mis en circulation pour continuer à faire tourner l’image de la marque et contourner la loi.

Cette année, le designer français Mathieu Lehanneur donne naissance à une nouvelle ligne d’objets pour Ricard comprenant un verre et une carafe. Le designer s’est inspiré du fameux verre ballon et a rajouté un doseur. La forme évasée du pied bloque les glaçons, et empêche le contact direct de la glace avec le Ricard. La carafe suit le même design que le verre.

Ricard

Pour mes 5 photos (en haut de l’article) j’ai personnellement utilisé le P’tit Bleu – Pastis de Marseille, liquoristerie de Provence et du Ricard bien dosé !