P’tit Bleu et fruits font bon ménage mais que dire du p’tit jaune ?

1

3

4

2

5

Le p’tit jaune c’est la célèbre boisson inventée par Paul Ricard qui séduit éternellement l’été… Le pastis, pour ceux qui ne le savaient pas déjà, c’est une boisson qui à l’origine veut dire mélange. Le pastis diffère souvent au niveau du nom et de la couleur de part sa composition mais on retrouve toujours une base d’ingrédients tels que l’anis étoilé, l’anis vert, du fenouil et autres plantes de réglisse.

L’anis étoilé ou la badiane chinoise, les hommes la connaissent depuis l’antiquité pour ses propriétés curatives mais il faut attendre 1792 pour voir apparaître la célèbre boisson alcoolisée à base d’anis, l’absinthe. Très à la mode dans les milieux modestes et/ou artistiques, elle provoquait des dégâts en raison d’un produit neurotoxique contenu, le méthanol. Toulouse-Lautrec, Degas, Baudelaire ou Van Gogh étaient de grands passionnés de « la fée verte » qu’on sucrait pour la rendre moins amère. Commercialisée pour la première fois par Henri-Louis Pernod en 1805, celle-ci sera interdite à partir de 1915 pour des raisons de santé publique.

Paul Ricard, étudiant aux Beaux-Arts, a 23 ans lorsqu’il crée la fameuse recette du pastis de Marseille. Pendant plus d’un an, il expérimente de nombreuses formules. Son objectif : la recherche de la saveur parfaite, capable de restituer la pureté de l’anis. En 1932, la recette originale du pastis Ricard est née ! Paul Ricard lui donne son nom : « Ricard, le vrai Pastis de Marseille » . La qualité et la fraîcheur de son apéritif sont le fruit d’un savant mélange d’anis, de réglisse et de plantes aromatiques choisis avec un soin tout particulier. La recette originale secrètement gardée est à l’origine de la légende de cet apéritif unique. – See more at: http://www.ricard.com/paul-ricard#sthash.BvZBIjZE.dpuf
Paul Ricard, étudiant aux Beaux-Arts, a 23 ans lorsqu’il crée la fameuse recette du pastis de Marseille. Pendant plus d’un an, il expérimente de nombreuses formules. Son objectif : la recherche de la saveur parfaite, capable de restituer la pureté de l’anis. En 1932, la recette originale du pastis Ricard est née ! Paul Ricard lui donne son nom : « Ricard, le vrai Pastis de Marseille » . La qualité et la fraîcheur de son apéritif sont le fruit d’un savant mélange d’anis, de réglisse et de plantes aromatiques choisis avec un soin tout particulier. La recette originale secrètement gardée est à l’origine de la légende de cet apéritif unique. – See more at: http://www.ricard.com/paul-ricard#sthash.BvZBIjZE.dpuf

Paul Ricard, étudiant aux Beaux-Arts, a 23 ans lorsqu’il crée la fameuse recette du pastis de Marseille. Pendant plus d’un an, il expérimente de nombreuses formules pour restituer la pureté de l’anis. En 1932, la recette originale du pastis Ricard est née ! Paul Ricard lui donne son nom : « Ricard, le vrai Pastis de Marseille », fruit du mélange d’anis, de réglisse et de plantes aromatiques. La recette originale secrètement gardée est à l’origine de la légende de cet apéritif associé à la Provence qui met un peu Pernod sur la touche.

Pour promouvoir sa marque, Paul Ricard imagine la bouteille, réalise l’étiquette, les premières affiches publicitaires et va faire du porte à porte dans les bars de Marseille pour le vendre. Il invente le mix marketing en conjugant publicité, mécénat, animations commerciales etc. Il développe une importante force de vente en faisant connaître son produit, son mode d’élaboration, en informant sur les ingrédients, en entretenant un contact permanent avec les bars, les restaurants ou encore en étant présent dans les manifestations locales ou nationales.

Par la suite, le régime de Vichy interdit les boissons alcoolisées de plus de 16° donc la production sera stoppée pendant une partie de la seconde guerre mondiale. Paul Ricard et Pernod s’associent pour créer le « Pastis 51 » en 1954 qui viendra remplacer le « Pernod 51 » qui oppose depuis lors deux clans, les buveurs de Pastis 51 ou les buveurs de Ricard. La même année, une loi interdit les campagnes publicitaires sur des produits anisés. Des produits dérivés sont donc mis en circulation pour continuer à faire tourner l’image de la marque et contourner la loi.

Cette année, le designer français Mathieu Lehanneur donne naissance à une nouvelle ligne d’objets pour Ricard comprenant un verre et une carafe. Le designer s’est inspiré du fameux verre ballon et a rajouté un doseur. La forme évasée du pied bloque les glaçons, et empêche le contact direct de la glace avec le Ricard. La carafe suit le même design que le verre.

Ricard

Pour mes 5 photos (en haut de l’article) j’ai personnellement utilisé le P’tit Bleu – Pastis de Marseille, liquoristerie de Provence et du Ricard bien dosé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s